Retour

Décès du critique littéraire et professeur Gilles Marcotte

Le critique littéraire Gilles Marcotte, figure importante du milieu du livre québécois, est décédé lundi, ont annoncé les Éditions du Boréal.

Critique littéraire au magazine L'actualité durant plus d'un quart de siècle, Gilles Marcotte a aussi écrit sur la musique, en particulier dans la revue Liberté. Il a rédigé en tout quelque 1500 articles, notamment dans les Écrits du Canada français et Cité libre.

D'abord journaliste au quotidien Le Devoir de 1948 à 1955, Gilles Marcotte a également été réalisateur à la télévision de Radio-Canada de 1955 à 1957, avant de se joindre à l'Office national du film de 1957 à 1961.

Après un passage à La Presse, Gilles Marcotte est entré au Département d'études françaises de l'Université de Montréal, où il a enseigné jusqu'en 1995.

Pendant 15 ans, il a animé l'émission Des livres et des hommes à la télévision de Radio-Canada, dans laquelle il allait à la rencontre des auteurs québécois et canadiens et s'intéressait aux nouvelles parutions.

Né à Sherbrooke en 1925, Gilles Marcotte a fait ses études à l'Université de Montréal et à l'Université Laval.

Grand penseur de la littérature québécoise, il a signé plusieurs essais sur le livre, dont Une littérature qui se fait, essais critiques sur la littérature canadienne-française et Le roman à l'imparfait, essai sur le roman québécois d'aujourd'hui.

Membre de l'Ordre du Canada et officier de l'Ordre national du Québec, il a reçu le Prix du gouverneur général en 1962 et la médaille de l'Académie canadienne-française en 1974.

Gilles Marcotte a obtenu en 1997 le prix Athanase-David pour l'ensemble de son œuvre.

Plus d'articles

Commentaires