Retour

Décret sur la rainette faux-grillon : « décision illogique », selon Alexandre Cusson

Le décret du fédéral pour protéger la rainette faux-grillon fait bondir le premier vice-président de l'Union des municipalités (UMQ), Alexandre Cusson, qui estime que cette décision sur la petite grenouille a de lourdes conséquences financières.

« Ce n'est pas logique qu'une municipalité comme La Prairie, qui avait obtenu de Québec les autorisations en 2008 pour procéder, qu'elle se fait dire 8 ans plus tard que le fédéral ne veut pas », dénonce celui qui aussi maire de Drummondville.

Ce décret, soutient-il, sème la confusion entre les compétences fédérales et provinciales, et crée un dangereux précédent.

Le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé qu'il interdira toute activité pouvant porter atteinte à la petite grenouille dans une large zone de la ville de La Prairie, ainsi qu'une portion de ses voisines Candiac et Saint-Philippe, en Montérégie.

Le développement complet d'un quartier va être annulé, en plein milieu des travaux, pour éviter de précipiter l'extinction de l'espèce. Le décret entrera en vigueur le 17 juillet.

Alexandre Cusson soutient que le nerf de la guerre n'est pas la question écologique, car l'UMQ « est tout à fait à l'aise avec la protection des espèces en péril », mais bien cette ingérence du fédéral.

« La municipalité avait fait ses devoirs. Ce n'est pas tant les objectifs qu'on se donne que la façon qu'on prend pour y parvenir. Il y a des gens qui paient pour ce partage de compétences mal géré », dénonce-t-il.

Il estime qu'un guichet unique serait une solution pour éviter cette confusion.

Plus d'articles

Commentaires