Retour

Démantèlement d'un réseau de stupéfiants à Magog

Trois des cinq suspects arrêtés mercredi lors de l'opération anti-drogue dans la région de Magog ont comparu cet après-midi.au palais de justice de Sherbrooke.

André Bernard, Randal Machalek et Claude Ruel demeurent détenus. L'enquête sur remise en liberté de Daniel Roy aura lieu vendredi. Quant au cinquième suspect, il comparaîtra ultérieusement.

La présumée tête dirigeante de ce réseau est un Magogois de 57 ans, bien connu des policiers. Douze perquisitions ont eu lieu simultanément à Magog et à Austin.

Les quatre autres sont des hommes âgés de 49 à 59 ans.

Ils pourraient faire face à de possibles accusations de complot, trafic et possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic.

« Un réseau bien structuré »

Les policiers de la Régie enquêtaient depuis un an sur cette affaire.

Une cinquantaine de policiers ont été appelés à participer à l'opération, en plus de 27 enquêteurs, une vingtaine de patrouilleurs et trois maîtres chiens de la Sûreté du Québec.

« Il s’agit d’un réseau bien structuré, relié au crime organisé en lien avec la distribution de cocaïne et de marijuana sur le territoire de la Régie de police de Memphrémagog », note le porte-parole la Régie, Sylvain Guay.

Ça fait trente ans que je suis policier. À ma connaissance, c'est la plus grosse opération antidrogue qui a été menée par notre service d'un bout à l'autre.

Sylvain Guay

Les perquisitions visent deux entrepôts à Magog sur Principale Ouest, quatre domiciles à Magog, rues Rexford, Gingras, Bowen et Meloche, un domicile à Austin, rue Clark, et cinq véhicules.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine