Retour

Déménagement de Moisson Estrie: Sherbrooke accepte le changement de zonage

Un pas de plus a été franchi vers le déménagement de Moisson Estrie. L'organisme, qui a dans sa mire l'édifice de la Fondation du CHUS, situé au coin des rues Woodward et de la 10e avenue dans l'arrondissement de Fleurimont, a obtenu le feu vert de la Ville de Sherbrooke pour le changement de zonage. Le projet passera maintenant en mode consultation publique.

En fin de semaine, la directrice générale de l'organisme, Geneviève Côté, expliquait que le changement de zonage était la première étape vers un déménagement à cet endroit. La bâtisse doit être zonée spécifiquement pour accueillir une banque alimentaire.

Trop à l'étroit dans ses locaux actuels, Moisson Estrie pourrait donc se retrouver locataire d'un espace de 25 000 pieds carrés, soit trois fois la grandeur du local actuel. Cela permettrait notamment de congeler plus d'aliments.

« On est à 6 épiceries sur les 26 disponibles de pouvoir faire de la récupération entre autres de viande. Donc, en agrandissant nos espaces de réfrigération, on aspire pouvoir au moins aller récupérer une dizaine, une quinzaine d'autres commerçants pour encore mieux desservir les gens dans le besoin », souligne Geneviève Côté.

Le conseil d'administration a bon espoir

Le conseil d'administration est déjà à la recherche du 1,5 million de dollars nécessaire pour transformer la bâtisse, qui est un stationnement intérieur pour le moment.

« On compte aussi trouver de nouvelles sources de financement, surtout auprès de partenaires privés. Il existe aussi des subventions pour ce genre de projet », explique Louis-Olivier Roy, vice-président du conseil d'administration.

L'aide afflue déjà, selon la directrice générale.

« On a réussi à avoir un gros deal [sur les nouveaux équipements]. On est vraiment content. La cuisinière a très hâte de s'amuser avec ces équipements-là pour pouvoir transformer en plus grande quantité. »

Un déménagement attendu avec impatience

Si population accepten ce déménagement, ce sera l'aboutissement heureux d'un an et demi d'attente. La directrice générale compare d'ailleurs l'offre de location du Groupe Custeau, propriétaire de l'immeuble convoité, comme un cadeau.

« On n'augmente pas nos coûts de façon à les tripler. C'est un prix d'ami que le Groupe Custeau nous fait », se réjouit Geneviève Côté.

Si tout se passe comme prévu, Moisson Estrie pourrait occuper ses nouveaux locaux en février 2017.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque