Retour

Démission en bloc au comité organisateur des Jeux équestres mondiaux de Bromont 2018

Rien ne va plus aux Jeux équestres mondiaux de Bromont, qui doivent avoir lieu en 2018. Le président-directeur général de l'organisation, Luc Fournier, le président du conseil d'administration, François Duffar, et deux autres membres du C. A. ont claqué la porte.

M. Fournier affirme que « sans un coup de barre majeur et l'appui affirmé et concret de l'ensemble des partenaires, il n'est pas en mesure de livrer la commande d'organiser les jeux en 2018 ».

Il avoue qu'il y a du retard dans le financement, mais ce sont aussi les ententes signées avec les différents partenaires, notamment la Fédération équestre internationale, qui ne sont pas réalistes, selon lui.

« Les commissions sur les commandites que nous allons chercher, on doit lui donner une part, alors que la Fédération a un commanditaire à nous offrir et va payer juste deux semaines avant les Jeux. Les droits internationaux, on doit les payer avant même de commencer. Nous, on n'a pas d'argent pour fonctionner. Deux ans et demi d'avance, on a de la misère à survivre », souligne Luc Fournier. 

Budget

Le budget total des Jeux est d'environ 95 millions de dollars. Québec s'est engagé à hauteur de plusieurs millions de dollars, à la fois pour les budgets d'exploitation et d'immobilisations, précise M. Fournier. Ottawa a seulement confirmé sa participation pour les immobilisations. Le comité est toujours en attente d'une confirmation pour une participation au budget d'exploitation. Cette situation complique la recherche des commanditaires, indique le PDG démissionnaire.

« Les premières commandites, il faut aller les chercher du côté international, parce que ce sont de gros morceaux. Quand on n'a pas encore confirmé le gouvernement du Canada, comment voulez-vous convaincre un commanditaire international d'investir des millions avec nous. Il faut que le gouvernement fédéral s'engage pour nous aider à aller vendre le produit à nos commandites », affirme M. Fournier. 

Luc Fournier restera en poste pour les trois prochains mois afin notamment d'assurer une bonne transition avec son successeur.

Plus d'articles

Commentaires