Retour

Denis Paradis dans la course à la présidence de la Chambre des communes

À peine élu dans Brome-Missisquoi, le député libéral Denis Paradis repart en campagne électorale, cette fois pour convaincre une majorité de ses 337 collègues députés qu'il ferait le meilleur président de la Chambre des communes.

Denis Paradis estime que ses 11 années d'expérience à siéger à la Chambre des communes comme député et comme ministre et sa formation d'avocat sont des atouts pour sa candidature. « Je pense que j'ai acquis au fil des années l'expérience qu'il faut pour remplir ce poste [...] j'ai oeuvré beaucoup dans la diplomatie internationale,c'est un autre item important dans le rôle du président de la Chambres des communes [...] c'est un poste important au Canada, un poste qui semble assez convoité » , constate Denis Paradis.

Le politologue Antonin-Xavier Fournier considère lui aussi que Denis Paradis a le profil de l'emploi. « Il a la réputation d'être un député assez neutre [...] il a même la réputation d'être un peu jovialiste par moment [...] donc oui jusqu'à un certain point, il pourrait correspondre éventuellement à toutes les qualités possibles président sauf qu'en même temps, c'est quelqu'un qui appartient à la vieille garde du parti libéral » explique le politologue.

Les députés devront choisir un président par vote secret le 4 décembre. En plus de diriger les échanges entre les élus, le président supervise le travail des nombreuses commissions et gère le budget de la Chambre des communes. Il a aussi une fonction protocolaire, puisque des dizaines d'élus de divers pays visitent Ottawa chaque année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine