Retour

Dépassement des cyclistes : des contraventions facilement contestables, confirme une avocate

Un conducteur qui écope d'une contravention pour ne pas avoir roulé assez loin d'un cycliste a de bonnes chances de s'en sortir, selon une avocate spécialiste du Code de la sécurité routière.

Marie-Hélène Lamoureux estime qu'il serait très facile d'installer un doute dans l'esprit d'un juge dans la mesure où les policiers n'ont pas les outils pour mesurer cette distance.

« Dans les faits, ce n'est pas possible de prendre cette mesure-là, à moins que la distance soit bien évidente, qu'elle ne soit pas respectée, mais ça serait un cas qui serait facilement défendable à la Cour », argue Me Lamoureux.

Le Code de la sécurité routière force les automobilistes à garder une distance d'au moins un mètre entre eux et les cyclistes, et d'un mètre et demi sur les routes où la vitesse est de 50 km/h ou plus.

Le nouveau ministre des Transports, Laurent Lessard, en appelle surtout à des changements de comportements. Il explique que la loi a déjà été revue et que les usagers de la route doivent collaborer.

« Le jugement du policier est requis, mais s'il y a des difficultés, on va essayer de le préciser, a réagi le ministre. Il faut protéger les plus vulnérables. »

Un dispositif à Ottawa 

Dans le cadre d'un projet-pilote, le Service de police d'Ottawa a muni ses policiers à vélo d'un dispositif émettant un signal sonore quand une voiture passe à moins d'un mètre d'eux. Le ministre des Transports est ouvert à analyser toutes les options qui pourraient faciliter le travail des policiers.

Jeudi, Radio-Canada révélait que près de trois mois après l'entrée en vigueur de nouvelles mesures visant à protéger les cyclistes, les corps policiers des Cantons-de-l'Est n'ont remis aucune contravention en la matière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine