Retour

Déraillement ferroviaire à Waterville : simuler pour être mieux préparé

Les plans d'urgence de la municipalité de Waterville et de l'entreprise Waterville TG ont été mis à l'épreuve samedi pendant une simulation d'accident ferroviaire. 

Le scénario : vers 8 h 45, un employé de Waterville TG aperçoit un wagon en flammes sur les terrains de l'entreprise. Un déversement de matières dangereuses se produit au même moment. Immédiatement, les pompiers de la brigade de Waterville TG interviennent. Des pompiers des municipalités de Waterville, de Coaticook, de Compton et même de Sherbrooke arrivent rapidement en renfort. Une personne est blessée et doit être secourue.

Pour les équipes de secouristes, cette simulation leur donne l'occasion de mettre en pratique certaines notions qu'elles pratiquent rarement.

Bien que les organisateurs soient satisfaits des résultats obtenus avec cette simulation, la mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis, avoue que des améliorations pourraient être apportées pour ce qui est du temps de réaction des équipes de secours.

« Dans la vraie vie, je suis sûr qu'on aurait perdu un peu de temps à se rendre sur les lieux et à mettre en place notre machine. Ce sera donc de regarder comment on peut améliorer notre réflexe de se mettre en action », dit Nathalie Dupuis. 

L'exercice, qui s'est terminé en fin d'avant-midi, a nécessité un an de préparation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine