Colette Roy Laroche présidera son dernier conseil municipal, jeudi, à titre de mairesse de Lac-Mégantic.

Un texte de Marie-Claude Lyonnais

Celle qui a dirigé la municipalité depuis 2002 tire sa révérence. Colette Roy Laroche a annoncé, en août, qu'elle ne se représentera pas aux prochaines élections municipales prévues cet automne. Dans une lettre adressée aux citoyens de la municipalité, elle avait alors indiqué qu'elle était en réflexion depuis quelques mois à ce sujet.

« C'est avec le sentiment du devoir accompli à titre de citoyenne que je laisse la place à ceux et celles qui ont le goût de mettre l'épaule à la roue pour la reconstruction et le développement de notre ville. Des projets sont en marche et je suis convaincue que le prochain conseil aura de grandes sources d'inspiration pour reconstruire notre municipalité. La Ville ne finit pas avec moi et elle n'a pas commencé avec moi. Ça continue. Plus que jamais, Lac-Mégantic a besoin de femmes et d'hommes formant une équipe dynamique, compétente et visionnaire », avait-elle alors mentionné.

La mort de son conjoint, en février, a beaucoup touché la mairesse, qui a aussi évoqué le besoin de prendre du temps pour elle.

Ce dernier conseil municipal pour la mairesse abordera entre autres, le sujet de la pétition déposée par la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, ainsi que celui de la marche citoyenne du 11 octobre.

Un mandat prolongé

Dans la foulée de l'explosion du train de la Montreal Maine and Atlantic (MMA), le ministère des Affaires municipales avait prolongé exceptionnellement le mandat de Colette Roy Laroche et des conseillers municipaux. Lors des prochaines élections, le mandat brigué par les candidats sera de deux ans, afin qu'il y ait à nouveau élections municipales en 2017, comme prévu.

Elle a profité de ces deux années pour faire de la sécurité ferroviaire son cheval de bataille. Elle s'est notamment rendue à Washington pour militer en faveur d'une sécurité accrue sur le réseau.

Le dévouement de Mme Roy Laroche dans le cadre de cette tragédie avait été souligné par le gouvernement du Québec. Le premier ministre Philippe Couillard lui a remis, en juin dernier, l'insigne de Chevalier de l'Ordre national du Québec au cours d'une cérémonie solennelle au Salon rouge du parlement. Elle avait reçu officiellement son grade l'année précédente, mais n'avait pu assister à la cérémonie de remise de la médaille.

La mairesse a dédié cet honneur à ses concitoyens, qui vivent encore dans les ruines de ce désastre ayant fait 47 morts, en plein centre-ville, le 6 juillet 2013.

Plus d'articles

Commentaires