Retour

Des adieux émouvants pour les trois comédiens de Broue

Pointu, Verrue, Fernand, Gérard et tous les autres personnages de Broue resteront à jamais gravés dans la tête de Marc Messier, de Michel Côté et de Marcel Gauthier. Après 38 ans à fouler les planches pour incarner ces personnages, les comédiens ont vécu beaucoup d'émotions, samedi soir, au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, pour la dernière représentation de la pièce culte.

« Je m'attendais à une soirée éprouvante, émouvante et stressante. C'est encore pire que je pensais. Pendant le spectacle, réussir à dire le texte avec tout ce qui se passait dans ma tête... Des sentiments mélangés. Les premiers qui m'ont frappés, c'est 38 ans de bonheur, de joie et de fierté », a lancé Michel Côté, des trémolos dans la voix, à la fin du spectacle, sous les applaudissements de la foule.

Les trois comédiens ont pris le temps de dire un dernier mot au public, avant de quitter la scène. Un public qui les accompagne depuis le début de cette aventure. Plus de trois millions de personnes ont assisté aux prouesses des trois comédiens au fil des ans.

« Pour moi, c'est un deuil de quitter ces personnages que j'ai adorés. Ces personnages vont beaucoup me manquer », a ajouté Michel Côté.

« On doit n'avoir aucun regret, les gars : on en a profité au maximum. Je voudrais prendre le temps de remercier le public, car selon moi, c'est le public qui décide. C'est lui qui a choisi Broue pour être son spectacle "chouchou". Alors :grand merci au public québécois », a renchéri Marcel Gauthier.

« Je serai toujours fier d'avoir été un Broue. C'est spécial, parce que là, on va commencer à en parler au passé. C'est la première fois que demain, on va se lever, et on aura été des gars de Broue », a conclu Marc Messier.

Public conquis

Les spectateurs étaient au rendez-vous pour ce dernier tour de piste. Les billets se sont vendus comme des petits pains chauds. Certains spectateurs en étaient à leur deuxième, troisième, voire quatrième représentation.

« Excellent, comme les trois autres fois. C'est toujours un très bon spectacle. C'est une pièce qu'il fallait voir », a mentionné un spectateur.

« Broue, ça nous donne un peu l'image de ce qu'ils peuvent vivre dans une taverne, ce qu'on n'a pas vécu de notre côté. Ça nous fait voir l'époque et l'évolution – vis-à-vis des femmes, aussi. Ça a beaucoup changé avec les brasseries », a ajouté un autre spectateur.

Plus d'articles

Commentaires