Retour

Des ainés de l'Estrie seront sensibilisés à la réalité homosexuelle

Des ateliers de sensibilisation seront offerts dans des organismes communautaires desservant les gens de 50 ans et plus de l'Estrie pour démystifier la réalité lesbienne, gaie et bisexuelle (LGB). C'est le GRIS Estrie, grâce à une subvention de 17 300 $ offerte par Québec, qui chapeaute le projet. 

Au total, on espère former cinq intervenants et de rejoindre 250 personnes âgées de 50 ans et plus au cours d'une quinzaine d'activités différentes. « Ça nous permet d'adapter nos interventions que l'on fait présentement principalement en milieu scolaire. Nous voulons offrir des modèles positifs de personnes ouvertement LGB aux personnes de 50 ans et plus. On ne peut pas s'adresser à une personne de 60 ou 70 ans comme on s'adresse à un ado », explique d'entrée de jeu le directeur général du GRIS Estrie, Pierre McCann. 

Non seulement l'organisme espère ouvrir les esprits, mais aussi aider des gens plus âgés à bien vivre leur orientation sexuelle. Selon M. McCann, il y avait une demande du milieu pour ce genre d'intervention. « C'est une demande, un besoin des organismes, comme Ville, amie des aînés, qui nous disaient qu'ils avaient des membres LGB qui ne le vivent pas nécessairement ouvertement, qui ne savaient pas comment les accueillir. »

Le directeur du GRIS Estrie soutient qu'il y a urgence d'agir. « Il y a 53 % des aînés LGB qui vivent en situation d'isolement, 39 % d'entre eux ont déjà songé sérieusement à s'enlever la vie. C'est un gros chiffre. Trente et un pour cent des aînés LGB connaissent des symptômes de dépression. Les problématiques sont énormes », soutient Pierre McCann.

Deux autres subventions

Deux autres organismes de l'Estrie ont également reçu une subvention dans le cadre du programme Lutte contre l'homophobie 2015-2016. La Maison des jeunes de Coaticook a reçu 10 000 $ pour mettre sur pied un spectacle, appelé « La diversité sous tous ses angles », qui aura lieu le 3 juin prochain. Un certificat d'engagement à lutter contre l'homophobie sera aussi créé.

De son côté, la Corporation de développement communautaire du Haut-Saint-François organisera un colloque afin de mieux faire connaître les réalités LGBT en contexte de ruralité aux intervenants de la région. Cette activité aura lieu l'automne prochain à Lingwick. 

Au total, 400 000 $ ont été distribués au sein de 20 organismes de partout au Québec. L'annonce a eu lieu dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie qui a lieu le 17 mai. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine