Retour

Des artefacts révélateurs retrouvés lors de fouilles archéologiques à Sherbrooke

Des fouilles archéologiques sont en cours aux abords de la rivière Saint-François dans l'arrondissement Brompton, à Sherbrooke. Le site, connu depuis 2013 et appelé Krugger 2, est le deuxième plus ancien site archéologique au Québec. Des Amérindiens nomades y auraient été les premiers à exploiter les ressources de la région il y a 10 000 ans, lors d'une période appelée paléoindienne.

Un texte de Geneviève Proulx

Cet été, les scientifiques s'intéressent à une aire de combustion, dont un foyer. Des fragments de couteau, d'ossements et des restes de repas ont été découverts. « C'est un laboratoire exceptionnel. C'est pour ça que nous fouillons lentement et minutieusement. Comme ils sont demeurés suffisamment longtemps pour aménager une structure de combustion, ils ont travaillé beaucoup ici. À l'heure actuelle, nous avons recueilli 30 000 déchets de taille de pierre. On peut présumer qu'il peut y en avoir jusqu'à 100 000 et peut-être plus. Ça indique l'intensité de l'occupation et que ces groupes sont déjà des Estriens », explique le professeur titulaire au Département d'anthropologie de l'Université de Montréal et responsable des fouilles, Claude Chapdelaine.

« Ce qui nous accroche présentement, ce sont les petits ossements et les restes de repas parce que c'est très rare que nous en trouvions. Nous en avions trouvé des très petits, mais là, nous en avons trouvé des plus gros, des plus beaux. On a aussi trouvé des pointes de projectiles qui témoignent de l'occupation », raconte l'archéologue au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, Éric Graillon.

Cet été, les fouilles se poursuivront jusqu'à la fin juillet, mais reprendront pour encore trois ans. Un groupe d'étudiants de l'Université de Montréal accompagne les chercheurs dans le projet.

Les travaux ont également attiré des archéologues américains, la semaine dernière.

Plus d'articles

Commentaires