Retour

Des dizaines de milliers de dollars pour des déchets jetés à la toilette

Les mauvaises habitudes de certains citoyens coûtent cher à la ville de Drummondville. Chaque année, elle doit débourser des dizaines de milliers de dollars parce que toutes sortes d'objets sont jetés dans les toilettes. Elle exhorte les principaux intéressés à réfléchir à la portée de leurs gestes.

Il n'est pas rare que des employés municipaux soient contraints de faire un détour à l'une des 53 stations de pompage des eaux usées souvent bloqué par des déchets.

« On retrouve des cheveux, des lingettes humides, de la soie dentaire, de la corde, des guenilles, vraiment n'importe quoi », énumère un employé des travaux publics, Martin Lamothe.

L'imposant appareil doit donc être démonté, nettoyé et remis en place. L'opération prend environ une heure.

L'origine du problème: trop de citoyens utilisent encore leurs toilettes à mauvais escient.

Des coûts élevés

Ces mauvaises habitudes coûtent environ 100 000$ à la municipalité chaque année.

« Ces dizaines de stations de pompage acheminent l'ensemble des eaux usées vers l'usine d'épuration et ces matériaux viennent obstruer ces équipements. Ça amène des coûts en main-d'oeuvre ou en réparation », explique Patrick Beaudry, le chef d'exploitation de l'usine d'épuration de Drummondville.

C'est sans compter les risques de débordements et de refoulements lorsque ces équipements sont mis hors tension pour être réparés.

« Ça peut même aller jusqu'au refoulement dans les sous-sols de maison », ajoute Patrick Beaudry.

La Ville exhorte donc une fois de plus ses résidents à revoir immédiatement certains comportements. Surtout, rappelle-t-elle, qu'au bout du compte ce sont eux qui paieront la note.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine