Retour

Des élus du Centre-du-Québec demandent à Québec de sauver la Route verte

Des élus de la MRC d'Arthabaska et de la MRC de la région de l'Érable dans le Centre-du-Québec demandent eux aussi au gouvernement Couillard de rétablir le programme de financement pour l'entretien de la Route verte alors qu'une pétition de plus de 48 000 signatures a été déposée lundi, auprès de 13 députés.

Selon eux il est incompréhensible de sabrer 2,8 millions de dollars dans l'entretien de cette infrastructure provinciale, au moment où Québec fait la promotion des saines habitudes de vie. Le préfet de la MRC d'Arthabaska, Lionel Fréchette, rappelle que la Route verte représente plus de deux millions de dollars en retombées économiques dans le Centre-du-Québec, et ce chaque année. La pétition sera déposée à l'Assemblée nationale par le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger.

Rappelons que le pacte fiscal prévoyait l'abolition du programme d'entretien de la Route verte. Ce sont donc les municipalités traversées par les tronçons du vaste réseau cyclable qui doivent désormais financer l'entretien. Or, les budgets ne sont pas toujours disponibles. D'ailleurs, l'an dernier, plusieurs municipalités avaient exprimé des inquiétudes rappelant qu'elles n'étaient pas en mesure d'assumer seules cette facture.

La Route verte est un réseau de pistes cyclables de 5300 kilomètres, reconnu internationalement, notamment par la National Geographic Society, qui l'a désignée meilleure véloroute du monde en 2009. Elle traverse 400 municipalités presque d'un bout à l'autre du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine