Retour

Des étudiantes sages-femmes de Sherbrooke réclament que leurs stages soient payés

Les étudiantes sages-femmes du Québec interpellent le ministre de la Santé, Gaétan Barette, pour avoir les mêmes conditions d'études que les autres professionnels de la santé.

Même si le baccalauréat en pratique sage-femme se donne à l'Université du Québec à Trois-Rivières, les étudiantes doivent faire leur stage un peu partout au Québec dont à Sherbrooke.

Les étudiantes déplorent le fait que leurs conditions d'études soient bien en deçà de plusieurs autres domaines du réseau de la santé malgré le fait qu'elles offrent un service essentiel.

« Nous aimerions avoir une bonification du programme d'aide financière aux études qui ne tient pas compte de notre réalité. Par exemple, ça ne tient pas compte du fait qu'on l'on doive payer un deuxième logement pour aller en stage », soutient une étudiante, Chloé Nadeau-Perrier.

Selon elle, le calcul de l'aide financière ne tient pas compte non plus des frais d'utilisation de l'automobile des étudiantes. « C'est un montant exorbitant que l'on doit payer pour aller visiter les femmes à domicile qui accouchent et pour les visites. [...] Il y a des journées où je dois me rendre à Lac-Mégantic pour visiter une femme qui veut accoucher chez elle et le lendemain, je dois aller à Dunham pour aller en visiter une autre. Ce sont des centaines de kilomètres. Je ne suis pas remboursée même si j'utilise ma voiture personnelle et que je dois payer l'essence. »

Les étudiantes souhaitent également que leurs stages cliniques soient rémunérés à la hauteur des stages qui le sont actuellement dans la fonction publique pour le même nombre d'années universitaires. « Aussi, on veut que notre dernier stage, notre internat, soit rémunéré puisqu'il y a une prise en charge complète équivalente aux résidents en médecine qui, eux, sont rémunérés.

Bien qu'une pétition circule réclamant de meilleures conditions de stage, les étudiantes sages-femmes demandent de discuter avec le ministre de la Santé. « On veut qu'il y ait l'ouverture d'une discussion. On est prêtes. On a les chiffres. C'est un budget de 1,6 million de dollars que l'on demande au gouvernement pour remplir nos demandes. »

Actuellement, il y a 76 personnes étudient au baccalauréat en pratique sage-femme au Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine