Retour

Des étudiants maîtres brasseurs à l'Université Bishop's de Sherbrooke

L'Université Bishop's de Sherbrooke a entre ses murs une microbrasserie destinée à la formation des étudiants inscrits au certificat des sciences de la bière. L'établissement, situé dans l'arrondissement Lennoxville, est le premier dans l'est du Canada à posséder de pareils équipements.

Un texte de René CochauxTwitterCourriel

Depuis déjà quelques années, l'Université Bishop's offre un cours optionnel sur l'histoire et la science du brassage. Depuis qu'une microbrasserie expérimentale pour les étudiants s'est ajoutée, en août 2015, ces initiatives ne cessent de gagner en popularité. 

Les étudiants qui suivent le certificat doivent détenir un baccalauréat en sciences. C'est le cas du brasseur amateur Gabriel Deschênes, un étudiant de 4e année en biologie.

« Depuis que j'ai commencé à travailler dans la microbrasserie, j'ai vraiment appris à apprécier à faire de la bière, à essayer des nouvelles recettes », confie-t-il. 

Le jeune étudiant s'orientait d'abord vers l'entomologie, mais son expérience dans la microbrasserie fait en sorte qu'il prévoit maintenant s'inscrire au certificat en sciences brassicoles.

Le certificat est composé de huit cours, dont trois portent sur les ingrédients essentiels à la bière, le houblon, le malt et l'eau. La formation comprend aussi des leçons sur la fermentation et la chimie analytique, des cours en administration et des cours pratiques.

Expertise recherchée

Cette formation pour devenir maître brasseur répond à un besoin. L'industrie de la microbrasserie est en pleine ébullition. En moins de 15 ans, le nombre de microbrasseries a plus que quadruplé au Québec, passant de 34 en 2002 à 131 en 2015.

« L'industrie a besoin d'avoir des gens qui vont pouvoir travailler dans leur industrie, qui vont pouvoir améliorer leurs produits, faire un peu de recherche, développer des nouvelles bières. Et donc, il y a une demande, et nous on fournit la demande », explique le professeur à l'Université Bishop's, Alexandre Drouin. 

Le copropriétaire et maître brasseur au Siboire, Jonathan Gaudreault, promet de garder un oeil sur cette relève. 

« C'est sûr qu'on va assurément regarder. Ça ne court pas les rues. Au Canada, il n'y en a pas d'autres programmes. Si le programme est bien fait et qu'ils acquièrent les bonnes connaissances, c'est certain qu'on va regarder de ce côté-là », mentionne-t-il. 

Une douzaine d'étudiants se sont inscrits lorsque le programme a été lancé. L'attrait pour le certificat est le même que pour les bières artisanales puisqu'il y a maintenant 70 étudiants inscrits.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine