Retour

Des exercices d'évacuation difficiles à mener dans des résidences pour aînés


La tragédie de L'Isle-Verte en janvier 2014 a fait réfléchir sur les normes entourant la protection incendie dans les résidences privées pour personnes âgées. Au-delà de l'installation de gicleurs ou de systèmes d'alarme, les corps de pompiers misent sur les activités de prévention. Radio-Canada a obtenu les rapports des plus récents exercices d'évacuation dans des résidences de plusieurs villes du Québec, dont Sherbrooke et Granby.

Un reportage de Marie-Hélène Rousseau

Ces exercices, parfois difficiles à réussir, représentent un défi pour les exploitants. Le stress vécu par les aînés, les risques d'accident et le manque de collaboration résidents en sont quelques exemples.

Les résidences St-Charles ont échoué le dernier exercice d'évacuation supervisé par les pompiers de Granby en juillet 2014. L'évacuation devait être complétée en 11 minutes. Il en a fallu plus de 17. Bien que la directrice générale de la résidence Johanne Roy comprenne l'importance de mettre à l'épreuve le plan de sécurité incendie, elle considère que ces exercices sont très exigeants.

Dans le rapport rédigé par un préventionniste du Service Incendie de Granby lors de sa visite aux résidences St-Charles, on peut lire que « seulement 61 résidents ont été évacués sur une possibilité de 90. Huit ne sont pas sortis de leur logement, treize étaient absents. »

Johanne Roy affirme qu'il est fréquent que des résidents refusent catégoriquement de sortir.

La gestionnaire craint que des résidents se blessent lors de l'exercice d'évacuation. Elle affirme qu'une dame âgée s'est déjà cassé une hanche en voulant descendre l'escalier lors d'un exercice passé.

Un exercice de prévention risqué?

Selon un sondage commandé par le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA), des incidents comme des chutes surviennent dans près d'un exercice d'évacuation sur quatre (23 %). Le regroupement souhaite que les autorités comprennent mieux la condition et les craintes des personnes âgées. « Y'en a même qui se cachent, pour éviter de faire l'exercice tellement ils ont peur des conséquences, ils ont peut de chuter, de se blesser », souligne Yves Desjardins, président directeur général du RQRA.

« Au lieu de faire un exercice pédagogiquement qui viendrait renseigner les occupants, on voit ça comme un exercice qui est dangereux qui nous stresse, alors les aînés ne veulent plus participer. Moi j'irais de façon volontaire. S'il y a des aînés qui veulent participer, qui se sentent en forme. Mais d'obliger tout le monde, c'est là qu'on a un petit peu de difficulté » , ajoute-t-il.

Les exercices d'évacuation, essentiels

Même si les exercices d'évacuation ne représentent qu'un aspect lié à la prévention des incendies, ils sont essentiels selon les directeurs de services incendies. Mettre en pratique le plan de sécurité permet notamment aux employés de suivre l'évolution des limitations des résidents.

« La condition des résidents change quand même assez rapidement dans certains cas », rappelle Dany Robitaille, chef de la division prévention du Service de protection des incendies de Sherbrooke.

La régie du bâtiment du Québec exige la tenue de deux exercices d'évacuation par année dans les résidences privées pour aînés. La présence des pompiers n'est toutefois pas obligatoire.

« Ils ne sont pas obligés d'aviser les services incendies qu'ils les ont faits. Par contre à Sherbrooke, nous on veut participer minimalement à une par année, où on complète quand même la fiche 12, que le CIUSS nous demande de compléter. Est-ce que l'exercice a bien été ou mal été, est-ce qu'ils ont respecté les temps. Est-ce qu'il y a des recommandations? Ils utilisent ces fiches 12, tous les 4 ans pour recertifier la résidence. »

À Granby, les pompiers assistent autant que possible les exploitants de résidences privées lors des exercices d'évacuation. Toutefois, au moins quatre des 27 résidences de Granby n'ont pas été accompagnées par des pompiers depuis 2013.Elles devraient l'être au cours de l'été.

Plus d'articles

Commentaires