Retour

Des fissures observées sur l'hôtel Wellington, à Sherbrooke

Un périmètre de sécurité a fait son apparition autour de l'hôtel Wellington, à Sherbrooke, à la suite du signalement d'un citoyen. 

Marco Gagnon affirme avoir observé des fissures sur les colonnes de la devanture de l'établissement. Selon lui, la façade du bâtiment menacerait de s'effondrer.

Le citoyen, qui a une formation en restauration de vieux bâtiment, est inquiet : « il y a plus d'affaissement en maçonnerie l'été à cause du chaud, du froid et de l'eau ».

Le propriétaire de l'hôtel Wellington, Karimi Ramezanali, dit avoir contacté des experts pour évaluer les travaux à faire et assure qu'il les effectuera. Il dit aussi avoir contacté une entreprise pour rénover la façade de l'immeuble, construit en 1928.

Le dossier est désormais entre les mains du Service de l'inspection et de la planification urbaine de la Ville de Sherbrooke. De leur côté, même s'ils ont constaté les fissures et installé un périmètre de sécurité temporaire mardi, les pompiers ne peuvent se prononcer sur la dangerosité de la situation.  

La ville de Sherbrooke va exiger une étude faite par un ingénieur ou un professionnel pour déterminer quelles interventions devront être faites. 

La responsabilité de l'entretien d'un bâtiment revient à son propriétaire, la Ville lui a fait parvenir un avis afin que les inspections et travaux nécessaires soient faits.

Il existe à la municipalité, un programme d'aide financière pour la rénovation des façades du centre-ville de Sherbrooke. Le propriétaire de l'hôtel Wellington, Karimi Ramezanali, a fait une demande de subvention, la Ville analyse son dossier.

Plus d'articles

Commentaires