Retour

Des milliers de jeunes foulent les terrains de soccer de Granby

Le soccer est à l'honneur ce week-end à Granby. Environ 3000 jeunes de 5 à 10 ans d'un peu partout au Québec s'affrontent sur le terrain dans le cadre du Tournoi national de soccer Mario-Robitaille.

Cette année, le tournoi coïncide avec les Jeux olympiques. Le succès des Canadiennes galvanise les petites joueuses, qui y trouvent une source d'inspiration. Le fait qu'une joueuse de la région, Josée Bélanger, soit membre de l'équipe canadienne en fait aussi rêver plus d'une.

« Les équipes de filles, surtout, soutient Mario Robitaille, le fondateur du tournoi. Elles sont peut-être un peu poussées à cause des Canadiennes, qui sont en demi-finales. Pour elles, on dirait qu'il y a un engouement, plus que les petits garçons. »

Trop de tournois

Depuis 38 ans, Mario Robitaille organise ce rassemblement de jeunes joueurs. La passion est toujours là, affirme-t-il.

« Quand cela a commencé, il n'y en avait pas pour ces jeunes-là. J'avais décidé, dans ce temps-là, d'en faire un. Depuis, c'est resté, et moi aussi », souligne-t-il.

Bien que le tournoi soit devenu un incontournable pour bien des joueurs du Québec, l'édition 2016 est l'une des plus petites selon Mario Robitaille, qui soutient qu'il y a 20 équipes de moins que l'année passée.

« C'est plutôt l'économie qui n'est pas fantastique. À cet âge, quand ça se déplace, ça se déplace en famille », explique-t-il.

Un autre facteur, selon lui, est le nombre de tournois qui a explosé dans la province, ce qui divise les participants.

« À ce que je sache, il y a 15 tournois qui ont été annulés cette année, faute de participants. »

Mario Robitaille est toutefois bien déterminé à rester.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine