Retour

Des milliers de kilomètres à vélo pour promouvoir le bénévolat

Un vélo, quelques sacs de voyage et une remorque pour son chien Rose, c'est tout ce dont aura besoin Steven Gunn au cours des 16 prochains mois. Le Montréalais souhaite traverser l'Amérique du Nord pour promouvoir l'importance du bénévolat.

Un texte de Louis-Philippe Bourdeau

C'est à la suite d'un épuisement professionnel, et après des années de réflexion, qu'il a mis sur pied ce projet. Le jeune homme souhaite réaliser un exploit utile autant à lui qu'aux autres. 

« Je vais faire une journée de vélo, une journée de bénévolat. Je vais rencontrer les gens, dans le but de les inspirer et de leur demander ce qu'ils peuvent faire pour leur communauté », explique-t-il.

À la fin de son périple, il devrait avoir pédalé sur plus de 16 000 kilomètres.

Des bénévoles essentiels

Lors son 6e arrêt, il a fait un saut dans la cuisine de la popote roulante de Lennoxville, qui existe depuis plus de 30 ans. Selon la directrice générale, Sylvie Gilbert-Fowlis, la longévité de cet organisme s'explique grâce aux bénévoles.

« On a une équipe de 190 bénévoles qui offre des services à plus de 500 personnes. Si ce n'était pas des bénévoles, notre organisme n'existerait pas, tout simplement. »

Ancien athlète de triathlon, Steven Gunn souhaite partager son message dans plus de 350 municipalités.

« Le bénévolat, c'est que plus tu en as fait, plus tu te rends compte que tu en retires énormément toi-même. Ce n'est plus difficile de le faire. On y prend goût. »

Steven Gunn offrira un suivi de son aventure sur son site web Gunn and Rose, clin d'œil au mythique groupe américain.

À peine son voyage commencé, il réfléchit déjà à la possibilité de répéter l'expérience en Europe.

Plus d'articles

Commentaires