Retour

Des moines bouddhistes de passage à Ayer's Cliff

Créer une oeuvre, puis la détruire pour symboliser l'impermanence de la vie. Voilà le programme de moines bouddhistes en visite à Ayer's Cliff pour quatre jours. L'œuvre en question? Un mandala, qu'ils réalisent avec du sable coloré.

Ce n'est pas tout. Les visiteurs qui feront un détour par l'église anglicane du petit village près du lac Massawippi auront le loisir d'admirer leur travail minutieux, mais également de s'initier à la méditation, une pratique qui gagne en popularité.

Pour le moine bouddhiste Jason Simard, originaire du Québec, cette tendance est positive.

« Si cette mode-là amène les gens à se questionner à comment être heureux, ça peut amener les gens à aller chercher bons outils », estime-t-il.

Le moine Lama Samten est du même avis.

« On peut arriver à développer plus de compassion, plus de paix et de bien-être, c'est ça que vise la méditation. Ce n'est pas simplement de fermer les yeux et faire le vide, ne penser à rien », soutient-il.

Plusieurs curieux ont d'ailleurs rendu visite aux moines, dont certains étaient venus de l'Inde.

« C'est juste dans un point de vue de calme et de s'apporter la joie à l'intérieur de soi, car c'est nous, les créateurs de notre propre bonheur », avance l'un de ces visiteurs.

L'argent récolté en Estrie servira à financer un monastère en Inde où vivent 2000 moines en exil.

Plus d'articles

Commentaires