Retour

Des nouveaux arrivants déplorent des erreurs dans leurs documents d'identité

Certains nouveaux arrivants constatent des erreurs dans leurs papiers d'identité. Parmi les erreurs les plus fréquentes, il y a le sexe, la date de naissance, le prénom et nom de famille.

Le Service d'aide aux néo-Canadiens (SANC) de l'Estrie n'a pas de statistiques exactes, mais les erreurs toucheraient au moins une famille sur cinq.

Elles touchent des nouveaux arrivants de partout, mais récemment surtout des arabophones comme des Afghans et des Syriens.

Les erreurs peuvent survenir à l’étranger lors de l'indentification dans les camps de réfugiés ou à l’aéroport lorsque les gens arrivent au pays.

Deux frères d'origine syrienne l'ont appris à leurs dépends quand l'un d'eux a remarqué une erreur dans son nom de famille. Le problème dure depuis un an.

« Aussitôt qu'on prend conscience de l'erreur, on fait la demande de correction auprès d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada parce que tout part de la carte de résidence permanente. Ça prend un certain temps à corriger, mais la personne doit parfois vivre avec cette erreur-là », explique Mercedes Orellana, directrice générale du Service d'aide au néo-Canadiens.

La demande de changement peut prendre jusqu’à six mois. La carte fédérale de résidence permanente a prévalence sur les autres cartes comme celle d'assurance maladie ou le permis de conduire.

Le SANC réitère d'ailleurs sa demande pour qu'Ottawa mette sur pied une ligne téléphonique dédiée aux oragnismes d'accueil. Une avenue qui faciliterait les communications et le suivi avec le ministère fédéral de l'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Plus d'articles

Commentaires