Retour

Des parents déplorent une décision de la Commission scolaire des Appalaches

Une poignée d'élèves et de parents de Saint-Ferdinand, une municipalité située entre Victoriaville et Thetford Mines, déplorent une fois de plus l'attitude de la Commission scolaire des Appalaches.

Celle-ci refuse toujours de signer une dérogation qui permettrait à une dizaine d'élèves de fréquenter la polyvalente La Samare de Plessisville qui située sur le territoire scolaire de la Commission scolaire des Bois-Francs. Les parents rappellent surtout que plusieurs jeunes fréquentent déjà la polyvalente de Plessisville.

Advenant le cas où la Commission scolaire des Appalaches refuserait de signer cette dérogation, les élèves devraient fréquenter la Polyvalente de Disraéli. L'école de Plessisville est située à une vingtaine de minutes de Saint-Ferdinand. Celle de Disraeli se trouve à plus de 30 minutes de route.

William Lafleur, un élève qui entamera son troisième secondaire à la fin août, ignore toujours dans quelle école il ira. Sa mère, Kathy Auger, a multiplié les démarches sans succès dans les dernières semaines et elle déplore la rigidité de la Commission scolaire des Appalaches. Ce refus pourrait avoir de graves impacts sur l'avenir de son garçon.

« Le déraciner pour l'envoyer à Disraéli avec des élèves démoralisés, d'autres qui ne veulent même plus continuer à l'école. Alors qu'à travers tout ça, j'ai un enfant super heureux, qui va bien à l'école, qui veut faire un métier dans la vie, non, ce n'est pas ce qui m'intéresse », a-t-elle dit.

La Commission scolaire des Appalaches doit réagir plus tard mardi à cette grogne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine