Retour

Des paroissiens de Matane demandent un presbytère pour 1 $

Un groupe de paroissiens demande aux responsables de la nouvelle fabrique, propriétaires des bâtiments religieux de Matane, de leur céder pour un dollar le presbytère Saint-Jérôme. Les paroissiens croient que le bâtiment patrimonial pourrait être vendu à court ou moyen terme.

Un texte de Jean-François Deschênes

L'ancien président de la Fabrique Saint-Jérôme, Raymond Tremblay, craint pour l'avenir du presbytère et veut le protéger. Le bâtiment a été construit en 1887, selon le répertoire du patrimoine du Québec.

Aucune intention de vendre

Le président de la fabrique Coeur-immaculé-de-Marie, Michel Barriault, se dit surpris de ces affirmations, et précise qu'il n'a jamais été question de se départir d'un bâtiment.

De son côté, l'économe diocésain, Michel Lavoie, abonde dans le même sens et rappelle qu'avant que le diocèse de Rimouski donne son accord pour vendre quoi que ce soit, il devra y avoir une assemblée de paroissiens qui accepte cette démarche.

Craintes des paroissiens

M. Tremblay a difficilement accepté la fusion de quatre paroisses de Matane sous le nom Cœur-immaculé-de-Marie. Seuls les églises et presbytères de Saint-Rédempteur et Saint-Jérôme sont restés ouverts. 

Cependant, il constate, entre autres que l'administration paroissiale a été rassemblée au presbytère Saint-Rédempteur, fraîchement rénové.

Le rôle du presbytère convoité est d'héberger Relais Santé, un organisme d'aide pour les personnes âgées. L'OSBL y a installé son administration et le commerce de vente de vêtements usagés. Pour Raymond Tremblay, Relais Santé ne correspond à la vocation religieuse du bâtiment.

Il remarque aussi que dans un décret du 4 juillet 2016, il est écrit que trois paroisses sont supprimées « avec annexion de leur territoire à celui de la paroisse du Très-Saint-Rédempteur. » Ce qui laisse croire à l'ancien président de la Fabrique que les activités seront de plus en plus rassemblées à cet endroit, au détriment des autres sites. « Ça vient nous justifier qu'il y a des démarches qui se font sans que la population soit au courant pour l'avenir du presbytère. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine