Retour

Des questions subsistent autour du projet Well Inc.

Pour la première fois, le projet Well Inc. montre du concret. On prévoit la construction de deux immeubles de bureaux de 70 000 et 140 000 pieds carrés, un nouveau stationnement à étages, une place centrale et 60 logements : un véritable village vertical, selon les promoteurs du projet. Mais à combien s'élèvera la facture des Sherbrookois?

Difficile à dire pour le moment, répond le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny. Tout dépendra du nombre de stationnements pour lesquels la Ville devra payer, soit de 750 à 950 places.

« C'est ça qu'il reste à définir, dit-il. Ça, ça veut dire qu'on va investir au moins 14 à 15 millions. »

Ce méga projet de 50 millions de dollars doit être prêt pour l'hiver 2020. L'entente avec la Ville, elle, doit être signée d'ici la fin de la présente année. Une situation inacceptable, selon le conseiller municipal Jean-François Rouleau.

« On a un projet intéressant, mais on n'a pas les coûts », dénonce-t-il.

Le fonds immobilier et solidarité de la FTQ reste néanmoins convaincu de la rentabilité de ce projet développé par un consortium complété par le Groupe Custeau et SherWeb en quête de plus d'espace.

« C'est notre modèle d'affaires qui est comme ça. Nous, on prend un risque, mais qui dit risque dit intéressant », a plaidé le président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Normand Bélanger, devant les élus, lundi soir.

Qu’en pensent les candidats?

Ceux qui affrontent le maire sortant Bernard Sévigny en vue des élections du 5 novembre ne sont pas tout à fait d’accord avec sa vision de Well Inc. S’il est élu, le candidat indépendant Steve Lussier soutient vouloir imposer un moratoire sur le projet en raison des inconnus financiers qu’ils jugent trop importants.

Quant à la candidate de Sherbrooke citoyen, Hélène Pigot, elle juge que le projet est un « affront » à l’architecture historique du centre-ville. Elle ajoute que de prévoir 900 places de stationnement n’est pas nécessaire, surtout dans un contexte de mobilité durable.

Un débat le 18

Un débat sur les logements sociaux aura lieu le 18 octobre entre les candidats à la mairie. Il y a fort à parier qu'il y a sera entre autres question du projet Well Inc. Lors d'une manifestation mardi midi, l'Association des locataires de Sherbrooke a demandé un moratoire sur le projet, notamment parce qu'elle craint d'importantes hausses de loyer pour les résidents du secteur.

Avec les informations de Jean Arel

Plus d'articles

Commentaires