Retour

Des réfugiés parrainés pour poursuivre leurs études à Sherbrooke

Le sort des réfugiés, peu importe leur pays d'origine, préoccupe grandement certaines institutions d'enseignement de l'Estrie. Pour s'assurer que les jeunes puissent poursuivre leurs études malgré les conflits qui s'abattent sur leurs pays, l'Université Bishop, le Collège Champlain de Lennoxville et le Séminaire de Sherbrooke ont décidé de faire leur part en parrainant des étudiants étrangers.

Un texte de Mélissa Fauteux

Depuis 1992, l'Université Bishop's et le Collège Champlain de Lennoxville participent au programme de parrainage d'étudiants réfugiés de l'organisme Entraide universitaire mondiale. En 23 ans, ils ont permis à 37 jeunes réfugiés de poursuivre leurs études et vivre leur vie dans un contexte sécuritaire.

Le coût annuel du parrainage d'un étudiant est estimé à 18 000 dollars. Les droits de scolarité sont assumés par l'Université et le Collège. Les jeunes sont hébergés dans les résidences de l'établissement d'enseignement et ceux qui étudient à l'Université bénéficient de repas gratuits à la cafeteria. Comme ce service n'est pas offert au Collège Champlain, de l'argent est fourni aux étudiants réfugiés qui le fréquentent.

Outre le soutien financier, un soutien moral est aussi offert aux jeunes. Des étudiants du campus, comme Cassandra Ryan, n'hésitent pas à s'impliquer auprès d'eux. « J'ai passé beaucoup de temps avec eux, j'ai fait beaucoup d'activités sociales et honnêtement, ils m'impressionnent par leur capacité d'adaptation. »

De Lennoxville à Sherbrooke

Le Séminaire de Sherbrooke adhère aussi au programme d'Entraide universitaire mondiale depuis trois ans. Jusqu'à maintenant, il est venu en aide à quatre étudiants.
Ce n'est pas le cas à l'Université de Sherbrooke où l'on dit ne pas parrainer d'étudiants réfugiés puisque l'organisme n'a pas fait de demande en ce sens.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine