Retour

Des résidents de Bolton partent de nouveau en guerre contre un projet de tour de télécommunication

Des résidents de Bolton ont manifesté, lundi soir, devant l'hôtel de ville pour dénoncer le projet de Bell de construire une tour de télécommunication dans la ville. Les élus étant en réunion de travail à l'intérieur, les manifestants ont profité de l'occasion pour se faire entendre. Ils souhaitent que leur démonstration ait des échos parmi les membres du conseil municipal.

Un reportage de Mélissa François

Ils étaient des dizaines à brandir des affiches où ont pouvait lire « Non aux tours », ou « Pas de micro-ondes ». Ces résidents craignent depuis longtemps que Bell aille de l'avant avec son projet de construction d'une tour sur le chemin Bolton Pass.

Les principales inquiétudes sont notamment la position de la tour, qui devrait être érigée à quelques centaines de mètres de résidences, et les effets nocifs qu'auraient les ondes sur la santé des résidents. Ils craignent aussi pour la sauvegarde de l'environnement et la perte de l'attrait historique du secteur.

L'histoire se répète

Les citoyens ont déjà eu gain de cause dans une affaire similaire. Bell prévoyait alors construire une deuxième tour sur le chemin Mountain, mais le projet avait avorté. L'entreprise était revenue à la charge en proposant la construction d'une tour dans le secteur de Potton, environ 500 mètres plus loin, projet qui était également tombé à l'eau.

Alex Gieysztor, de l'organisme Patrimoine Bolton-Est, est particulièrement impliqué dans ce dossier. Bell a tenté d'ériger la tour chez son voisin, à 250 mètres de sa résidence. 

Il est d'avis que le principe de précaution devrait s'appliquer dans ce type de dossier, d'autant plus que si Bell érige sa tour sur le chemin Bolton Pass, cinq familles vont se retrouver dans un périmètre de moins de 300 mètres de la structure.

Une décision pourrait être prise jeudi

La construction d'une tour de télécommunication est de juridiction fédérale, mais les municipalités peuvent légiférer sur l'utilisation de leur territoire. Comme Bell prévoit construire sa tour dans une zone à vocation strictement agricole, le conseil municipal de Bolton-Est s'est prononcé en faveur d'une modification du zonage, afin de permettre à Bell de réaliser son projet.

Parallèlement, un registre destiné aux propriétaires touchés a été ouvert vendredi dernier afin qu'ils puissent demander un référendum sur la question du règlement de zonage modifié. Le nombre de signatures recueillies permet à la  Ville de le tenir. Les élus doivent donc décider jeudi s'ils renoncent à la modification du zonage ou s'ils tiennent le référendum. La mairesse Joan Westland Aby n'est pas d'avis que les résultats d'un référendum éventuel pencheraient en faveur des opposants au projet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine