Retour

Deux morts dans un accident dans une ferme de Saint-Valérien-de-Milton

Le propriétaire d'une ferme de Saint-Valérien-de-Milton et son employé de 18 ans sont morts mardi après-midi en tombant dans la fosse à purin qu'ils réparaient. Ils auraient été incommodés par des émanations de gaz, possiblement de l'ammoniac, selon la Sûreté du Québec (SQ). 

Un texte de Christine Bureau

L'incident est survenu vers 15 h 40, chemin Saint-Dominique. Les deux hommes sont tombés au fond de la fosse. Ce sont les pompiers qui ont réussi à les extirper à leur arrivée. L'ouverture de la fosse était juste assez large pour laisser passer une personne. 

Les circonstances de l'accident demeurent encore inconnues. 

« Nous sommes en début d'enquête dans ce dossier. Il n'y a pas d'hypothèses confirmées au moment où l'on se parle », précise le porte-parole de la Sûreté du Québec, Daniel Thibodeau. 

L'enquête se déroule conjointement avec la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail. Le propriétaire de la ferme était âgé de 56 ans. 

Des incidents rares

Le président de l'Union des producteurs agricoles de l'Estrie, François Bourassa, souligne que ce genre d'incidents reste assez rare dans le monde agricole. 

Il se souvient d'un cas à Upton où un homme était mort en tentant d'aller aider son fils, tombé dans la fosse. Ce dernier a survécu. 

Ce sont les fosses à purin avec un toit ou situées à l'intérieur des bâtiments de ferme qui causent le plus de problèmes. Celles qui sont à l'extérieur, plus communes, ne créent pas une densité de gaz assez forte pour incommoder les travailleurs. 

« Les accidents arrivent souvent lors de bris d'équipements. Sinon, tu ne restes pas longtemps à côté des fosses », explique M. Bourassa. 

Selon lui, il est recommandé de porter des masques lorsqu'il faut s'aventurer près d'une fosse à purin mal aérée,ce que, dans la pratique, peu d'agriculteurs font. 

Plus d'articles

Commentaires