Retour

Deuxième anniversaire du gouvernement Couillard : manifestations prévues à Sherbrooke

Des femmes en colère contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard ont distribué jeudi après-midi des constats d'infraction au palais de justice de Sherbrooke.

Dans le cadre de la semaine d'actions provinciales, les sept centres de femmes de l'Estrie se sont rassemblés pour dénoncer les compressions du gouvernement libéral, qu'elles estiment être des violences faites aux femmes.

Selon Marilyn Ouellet, représentante régionale de l'Estrie, depuis la mise en place des mesures d'austérité il y a deux ans, la pauvreté touche davantage les femmes. En plus des suppressions dans les services à la population, beaucoup de secteurs ayant subi des compressions emploient majoritairement des femmes, et plusieurs d'entre elles se sont retrouvées sur le chômage.

Cette situation, souligne Marilyn Ouellet, « cause préjudice et prive la femme de liberté », et contrevient à la loi 112, qui oblige le gouvernement à lutter contre l'exclusion sociale et la pauvreté.

Elle affirme que les mobilisations sont loin d'être terminées.

« On ne se fait pas entendre par les gouvernements, on prévoit une escalade des moyens », affirme-t-elle. 

D'autres mesures de dénonciation

Le mouvement « Tous unis contre le gouvernement Couillard  » a également tenu un rassemblement pacifique jeudi, à Sherbrooke, pour marquer le deuxième anniversaire de l'élection du gouvernement Couillard.

Le groupe estime que cette date correspond au début « de la destruction programmée des acquis sociaux au Québec et de la démocratie » et décrète cette journée « jour de deuil national. »

Sylvain Meunier, coorganisateur de l'évènement, souligne que la manifestation d'aujourd'hui vise particulièrement à dénoncer les dernières révélations de complot, fraude et corruption qui entachent le gouvernement libéral.

Plusieurs rassemblements ont eu lieu également dans diverses villes du Québec, notamment devant l'Assemblée nationale.

Plus d'articles

Commentaires