Retour

Directement touchés par les attentats de Paris, les Filons de Thetford Mines gagnent le Bol d'Or

L'équipe de football du Cégep de Thetford Mines, les Filons, a remporté, samedi soir, pour la première fois de son histoire le championnat de leur division. Un Bol d'Or pour une équipe composée de 22 joueurs recrutés en France qui sont fortement ébranlés par les événements survenus à Paris vendredi.

Un texte de Geneviève Proulx

Une dizaine de joueurs de l'équipe sont Parisiens et deux d'entre eux ont été particulièrement touchés par les actes terroristes. Ils sont présentement en réflexion à savoir s'ils rentreront en France pour retrouver leurs proches.

L'attente a tout de même été longue avant que les joueurs puissent être rassurés. « Ils ont été pendant six heures sans avoir des nouvelles de leur famille. Cette attente a été un moment très difficile. Nous avons mis des procédures pour les aider à passer au travers cette épreuve le plus facilement possible », explique l'entraîneur-chef de l'équipe, Diego Ratelle. 

6 h sans nouvelles

Ce n'est que vers 3 h, dans la nuit de vendredi à samedi, que les joueurs ont tous pu entrer en contact avec des membres de leur famille. Après une quasi-nuit blanche, les joueurs des Fillons l'ont quand même emporté 30 à 28 contre les Griffons du Cégep de l'Outaouais. « Les jeunes ont été capables de mettre leurs émotions de côté et de tout donner pour ce match qui avait une symbolique très spéciale. Ils avaient comme but de gagner pour leurs compatriotes français. Ça été un événement difficile, mais extrêmement formateur et qui restera gravé dans leur mémoire longtemps », croit l'entraîneur. 

Spectateurs et joueurs ont tenu une minute de silence à la mémoire des victimes et dans les estrades, des drapeaux de la France ont flotté en signe de solidarité. « Ç'a été très particulier comme ambiance avec des montagnes russes en émotions très élevées. Nous avons bâti quelque chose d'intéressant et ç'a été une bonne façon pour nous de démontrer notre support à la communauté française. Nous sommes restés forts et solidaires dans un tel événement », ajoute M. Ratelle. 

Au cours des dernières années, le Cégep de Thetford a décidé d'aller chercher ses joueurs de manière très agressive en Europe pour stabiliser le recrutement de l'équipe. Au Québec, la compétition est très féroce pour repêcher de bons joueurs et l'équipe de Thetford Mines avait de la difficulté à tirer son épingle du jeu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine