Retour

Dossier du déménagement du Costco : le maire de Sherbrooke défend les employés de la Ville

Le maire de Sherbrooke Bernard Sévigny se porte à la défense des fonctionnaires municipaux dans le dossier du déménagement du Costco. Selon lui, l'attitude du conseiller municipal Jean-François Rouleau est répréhensible.

M.Rouleau a soumis une résolution, lundi, pour exiger que les élus demandent à l'administration municipale d'accélérer le processus visant à permettre à Costco de s'établir sur le plateau Saint-Joseph avec sa station-service. Selon lui, les Sherbrookois sont en droit de payer leur essence à un juste prix sans plus attendre. Son idée n'a toutefois pas été retenue.

« On nous dit que les fonctionnaires travaillent. Ils travaillent sur quoi si le dossier n'a pas encore été déposé? Je ne comprends pas [...] Je comprends que ça n'a pas besoin d'être tout public, mais le dossier, il est là, les fonctionnaires travaillent sur des scénarios, c'est comme s'ils avaient peur de débattre », dénonce le conseiller Rouleau.

Le maire Sévigny se dit très surpris que le conseiller Jean-François Rouleau exige de passer en vitesse supérieure dans ce projet.

« Toujours très étonnant de voir quelqu'un qui a 25 ans d'expérience parler comme ça. Vous savez, lorsqu'on dépose un dossier à la Ville, il faut le monter le dossier. Ce n'est pas tout de dire " Voici l'idée, il faut la présenter au conseil municipal ". Il y a un processus qui existe », rétorque le maire Sévigny.

Trop tôt pour parler d'un dossier « en bonne et due forme »

Bernard Sévigny confirme que le sujet est abordé chaque mardi pour faire le point, mais soutient qu'il est trop tôt pour parler d'un dossier « en bonne et due forme ». Le processus est complexe, selon lui et met notamment de l'avant les questions de zonage, de schéma d'aménagement et d'accès au site. 

« Ça va prendre plus qu'une voie d'accès au site. Tout ça, on est en train de le préparer », explique-t-il.

Le maire affirme que le moment venu, le dossier sera déposé au comité consultatif d'urbanisme, qui va analyser le projet et faire des recommandations au conseil municipal. M. Sévigny confirme qu'il a rencontré le président de Costco pour lui faire part de leur intérêt, et que ce dernier est conscient que les choses prennent du temps.

Plus d'articles

Commentaires