Retour

Doublé canadien signé Boutin et St-Gelais à Shanghai

Le tandem formé de Kim Boutin et de Marianne St-Gelais a dominé la course du 1000 m féminin à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de Shanghai. Le duo canadien s'est hissé sur les deux premières marches du podium en clôture de l'événement, dimanche.

Malgré une disqualification au relais 3000 m féminin et une 4e place pour l'équipe masculine, les deux relais canadiens sont « officieusement et mathématiquement » qualifiés pour les Jeux olympiques de Pyeongchang, en vertu de leurs points cumulés aux trois premières Coupes du monde.

Au 1000 m féminin, Boutin a remporté l'épreuve devant St-Gelais pour procurer à la délégation canadienne ses deux premiers podiums de la journée. Le relais masculin unifolié, composé de Charle Cournoyer, Pascal Dion, Samuel Girard et Charles Hamelin, a pour sa part bouclé les 5000 m avec une médaille de bronze au cou.

Cette victoire obtenue par Boutin s'ajoute à celle enregistrée samedi au 500 m.

« Je suis restée fidèle à mon plan et je n'ai pas pensé aux résultats, seulement à ma technique et ce sur quoi je dois travailler », a déclaré la championne.

« Nous étions beaucoup plus fortes que les autres, cela ne servait donc à rien de risquer quoi que ce soit », a confié St-Gelais.

Cinquante-deux millièmes de seconde ont séparé les deux athlètes du Québec. L'Italienne Arianna Fontana a réussi le troisième temps de la finale.

Boutin, St-Gelais, Kasandra Bradette et Jamie Macdonald ont été disqualifiées au tour ultime du relais 3000 m. Elles ont laissé le champ libre aux Sud-Coréennes, gagnantes de la course, aux Chinoises et aux Italiennes.

« Des disqualifications, ça arrive. Il ne faut pas s'en faire, surtout que dans ce cas-ci, on n'avait pas grand-chose à se reprocher et c'est arrivé à la toute fin », a indiqué Boutin.

Le relais masculin malchanceux

Le quatuor canadien a été victime d'un mauvais coup du sort durant le relais 5000 m. L'un des membres de l'équipe chinoise a effectivement fait chuter un rival de la Belle Province, ce qui a coupé court aux aspirations de victoire.

Les favoris du public ont été pénalisés et ont abouti en 4e place, tandis que les représentants de l'unifolié ont conclu en 3e position, à 10 secondes des Sud-Coréens (2e) et des Américains (1er).

« Les Sud-Coréens sont partis vite au départ et nous ont un peu surpris, mais on s'est bien adaptés, a indiqué Girard. Les Chinois ont ensuite un peu raté un échange, ce qui nous a donné une occasion de dépassement, mais il y a eu contact quand ils ont chuté.

« Le temps de repartir, on avait déjà un tour de retard, mais les gars ont bien travaillé tous ensemble pour aller chercher la vitesse nécessaire pour aller passer devant la Chine à la ligne d'arrivée. On les a eus! »

Au 1000 m masculin, aucun Canadien n'a participé à la finale. Le Chinois Wu Dajing a enlevé les honneurs de l'épreuve devant les frères hongrois Shaolin Sandor Liu et Shaoang Liu, dans l'ordre. Charles Hamelin a été disqualifié de la finale B.

Le circuit de la Coupe du monde débarquera à Séoul la semaine prochaine pour le quatrième arrêt de la saison. Les compétitions s'amorceront jeudi et prendront fin dimanche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine