Retour

Drummondville : un groupe d'aide aux démunis de plus en plus sollicité pour... du matériel médical

Les temps sont durs pour le Carrefour d'entraide Drummond qui est de plus en plus sollicité pour aider financièrement des patients démunis de l'Hôpital et du CLSC de Drummondville. Une vingtaine de citoyens à faible revenu ont jusqu'ici été dirigés vers l'organisme pour obtenir du soutien pour l'achat de médicaments, de tubes de gavage ou de bas compressifs.

Un texte de Jean-François Dumas

Ces nouvelles demandes s'éloignent de la mission de base de l'organisme qui offre, entre autres, des services de cuisines collectives et des biens de première nécessité. À ce rythme, la directrice Sylvie Lejeune, se demande combien de temps le budget de dépannage du Carrefour tiendra le coup.

Selon le Conseil pour la protection des malades, ces exemples constituent clairement une infraction à la loi. Le Conseil demande d'ailleurs aux candidats à l'élection fédérale du 19 octobre de s'engager à faire en sorte que les 60 milliards de dollars de transferts fédéraux en santé acheminés au Québec depuis 10 ans servent à bon escient.

Selon Me Brunet, il est ironique que la province reçoive cet argent sans que personne ne vérifie si les citoyens ont un accès équitable aux soins de santé qu'importe leur maladie ou leurs moyens. Au Carrefour d'entraide Drummond, où le budget de dépannage a fondu de moitié en trois ans, on espère que le message sera entendu.

Personne n'a encore été en mesure de commenter au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Mauricie Centre-du-Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine