Retour

Du personnel pour surveiller  locateurs illégaux et vendeurs itinérants à Sherbrooke

La Ville de Sherbrooke veut garder à l'œil les vendeurs itinérants, l'affichage illégal et les contrevenants à la Loi sur l'hébergement, dont les nombreux utilisateurs du site Airbnb. Pour y arriver, elle a embauché à la division des permis deux étudiants et trois inspecteurs.

En se fiant aux sites de location comme Airbnb, la ville dénombre une centaine de locateurs illégaux, qui agissent sans permis et sans être enregistrés.

« Ça, c'est ceux qui sont affichés. Est-ce qu'ils les louent régulièrement ? C'est ce qu'on va faire cet été: on va faire l'inventaire et le décompte sur ce qu'il se passe sur notre territoire », explique le directeur par intérim du Service de la planification urbaine et du développement durable, Michael Howard.

Ce sont deux étudiants qui auront le mandat de dresser ce portrait. Mais, avant de sévir, la Ville veut sensibiliser les contrevenants. « Il y a des gens qui font de l'hébergement illégal et qui ne le savent pas », poursuit-il.

Une infraction de ce type peut valoir une amende qui peut grimper jusqu'à 2000 $ pour un individu et jusqu'à 4000 $ pour une entreprise.

La chasse aux vendeurs itinérants 

En plus des deux étudiants, la Ville a embauché trois inspecteurs à la division des permis. Deux l'ont été pour combler les postes des inspecteurs qui sont occupés depuis huit mois avec la refonte réglementaire, tandis que le troisième travaillera plus spécifiquement sur la problématique de l'affichage illégal et des ventes itinérantes.

Déjà un constat d'infraction a été remis à un vendeur itinérant de Laval la semaine dernière. Comme il s'agissait d'un récidiviste, le contrevenant a reçu une amende de 500 $. Le maximum pour une entreprise est de 4000 $ et le minimum est de 100 $. Le Club de golf de Sherbrooke, qui hébergeait l'événement, a reçu un avertissement. 

Selon M. Howard, le poste d'inspecteur de garde pourrait être prolongé. « On va faire un essai pilote pendant quelques mois et si c'est nécessaire, on va garder ça à temps plein », note-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine