Retour

Éjectée d'un manège à Lac-Mégantic: la victime est de retour à la maison

La jeune fille éjectée d'un manège samedi après-midi dans le cadre des festivités de Lac en fête, à Lac-Mégantic, a reçu son congé de l'hôpital. Tahina est rentrée chez elle dimanche après-midi.

L'adolescente de 12 ans est tombée d'un manège de type « chaises volantes », puis elle a percuté la clôture de sécurité qui était située juste à côté. Elle aurait glissé sous la barre de sécurité et a subi plusieurs blessures, dont un traumatisme crânien.

D'ailleurs, elle n'a aucun souvenir de l'accident. La jeune est contrainte à l'inactivité physique pendant deux semaines et effectuera son retour à l'école de manière progressive.

Des tests seront aussi réalisés d'ici quatre à six semaines pour voir si elle conservera des séquelles.

D'ici là, son père entend obtenir des éclaircissements. « J'aimerais savoir ce qu'il s'est vraiment passé. Elle ne se souvient de rien seulement quand elle est embarquée dans le manège puis quand elle s'est réveillée dans l'ambulance à Sherbrooke. Elle a eu une perte de mémoire », explique Kevin Boulet St-Pierre. Ce dernier n'exclut pas poursuivre l'entreprise gestionnaire du parc de manèges.

L'enquête se poursuit. Le président du conseil d'administration de Lac en fête indique déjà qu'il ne s'agit pas d'un bris mécanique.

La direction de Lac en fête avait d'abord indiqué que le manège serait fermé jusqu'à la fin de l'événement, mais dès samedi soir, il était de nouveau en activité. « Le concessionnaire a fait ses démarches et il a eu l'autorisation de redémarrer le manège. Avec le conseil d'administration, nous avons décidé de repartir le manège. Il a une enquête de la Sûreté du Québec. Des policiers sont venus prendre les dépositions de gens qui ont été témoins de l'événement. L'enquête est en cours », explique le président du conseil d'administration de Lac en fête, François Lessard.

Ce dernier ajoute que la direction évaluera la situation pour voir ce qui sera offert à la population dans les années à venir.

La Régie du bâtiment doit aussi faire ses inspections.

L'entreprise gestionnaire du parc de manèges, Fun Show Amusement, n'entend pas commenter l'événement tant que l'enquête ne sera pas complétée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine