Retour

Élève heurtée par un autobus scolaire : enquête en cours

Une enquête est en cours pour expliquer comment une élève a pu être heurtée par un autobus scolaire hier, à Sherbrooke. La jeune fille de 14 ans est dans un état stable, le Service de police de Sherbrooke (SPS) confirmant qu'elle souffre de fractures au bassin et à la jambe. La cause de l'accident reste toutefois encore à déterminer.

Philippe Dubois, agent à la sécurité des milieux et relationniste du SPS, explique que l'autobus a frappé la jeune fille alors qu'il effectuait un virage vers la gauche. Les hypothèses pouvant expliquer cette collision sont encore toutes sur la table.

« L'enquête se poursuit [...] une scène d'accident qui a été faite, une vidéo, des photos ont été prises », explique-t-il. « On va aussi vérifier l'état mécanique de l'autobus. »

L'enquêteur responsable du dossier est d'ailleurs toujours à la recherche de témoins et invite les gens ayant assisté à la collision à communiquer avec le SPS.

La commission scolaire suit le dossier de très près

Malgré la situation dramatique, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) se dit tout de même rassurée de savoir que la jeune fille n'est pas en danger.

« On est déjà en train de regarder quand elle va revenir. Ça se présente bien », souligne André Lamarche, directeur général de la CSRS.

Il rappelle toutefois que l'accident ne s'est pas produit sur le territoire de la Commission scolaire. La collision est survenue au coin des rues Sainte-Famille et de la 12e avenue, tout près du pavillon Le Ber, de l'École La Montée

« C'est une élève de l'École La Montée qui marchait, qui quittait l'école, et qui aurait été heurtée. Mais on n'a pas encore de rapport. C'est un accident de la route, qui implique malheureusement une de nos élèves », explique-t-il.

Il est encore trop tôt pour déterminer si des mesures additionnelles seront adoptées par la Commission scolaire pour prévenir de tel accident. Mais M. Lamarche rappelle qu'il existe déjà de nombreuses mesures de prévention concernant le transport scolaire, particulièrement au niveau primaire. Il serait peu probable que ces mesures soient modifiées, surtout considérant les circonstances de l'accident.

Il mentionne que tous les parents ont été avisés, jeudi soir, que leur enfant pourrait avoir été témoin de l'accident. Une équipe de professionnels étaient également à la disposition des élèves, et tous ceux qui se trouvaient à l'intérieur de l'autobus ont été rencontrés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine