Retour

Employés et associations de l'Université de Sherbrooke dénoncent les compressions budgétaires

Les syndicats d'employés de l'Université de Sherbrooke, les associations étudiantes et la direction de l'établissement unissent leur voix pour dénoncer les compressions budgétaires imposées par Québec.

L'Université rappelle qu'au cours des dernières années, l'impact des coupes s'est durement fait sentir. La direction réitère qu'en raison des budgets réduits, la mission d'enseignement et de recherche de l'établissement d'enseignement est en péril.

La déclaration a été appuyée entre autres par la rectrice Luce Samoisette, la présidente du Syndicat des professeures et professeurs de l'Université de Sherbrooke (SPPUS) Dominique Lorain et par la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS).

Les étudiants de la FEUS ont d'ailleurs tenu un rassemblement silencieux, mardi midi, où ils se sont vêtus de noir pour rappeler que les coupes récurrentes font en sorte que les universitaires sont en deuil.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine