Retour

En congrès à Sherbrooke, les jeunes libéraux débattront d'éducation

L'éducation sera au coeur des discussions des jeunes libéraux, réunis en congrès toute la fin de semaine dans la région de Sherbrooke. Le cahier de propositions est bien rempli : ils débattront notamment d'un resserrement des critères d'admission au baccalauréat en enseignement et de la création d'un ordre professionnel pour les enseignants.

« Une fois qu'un enseignant a la permanence, il n'y a plus vraiment d'incitatif officiel à aller s'améliorer. Il n'y aura pas vraiment de meilleur salaire, il n'y aura pas vraiment de meilleures conditions », note le président de la commission jeunesse du Parti libéral du Québec (PLQ), Jonathan Marleau.

Selon lui, développer des outils pour répondre aux exigences d'un ordre professionnel permettrait d'aider les enseignants.

Les jeunes libéraux discuteront aussi de la possibilité de rendre l'école obligatoire jusqu'à 18 ans, et non pas jusqu'à 16 ans comme c'est le cas présentement. Autre proposition : adapter le programme du secondaire « au 21ème siècle » en y incluant des cours de droit, de programmation, de vie citoyenne et d'éducation à la sexualité.

« Se préparer pour l'avenir »

Les propositions sur l'éducation sont nombreuses, et ne signifient en rien un désaveu de la politique sur la réussite éducative présentée en juin dernier par le PLQ. Au contraire, M. Marleau s'en dit « extrêmement satisfait ».

« Nous, les idées qu'on amène, c'est entre autres pour se préparer pour les différents chantiers qui vont être mis en place par cette politique-là, mais aussi pour préparer vraiment l'avenir. Pour nous, c'est vraiment une question de complémentarité. »

Les propositions adoptées dimanche durant le congrès des jeunes libéraux seront ensuite soumises au conseil général du parti.

Avec les informations de Mathieu Dion

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine