Retour

Entente profitable dans l'industrie du cannabis pour Neptune Technologies

Neptune Technologie vient tout juste de signer un contrat avec l'un des joueurs les plus importants de l'industrie canadienne du cannabis, Canopy Growth. L'entreprise de Sherbrooke lui fournira des produits purifiés à base de cannabinoïdes, soit des molécules de THC ou de CBD, destinés notamment au marché médical.

« On est très heureux. C'est une annonce canon, en fait! », se réjouit le président de la division cannabis de Neptune Technologies, Michel Timperio. À peine cette annonce connue, l'action de Neptune a grimpé de 30 %. L'entente, renouvelable, a été signée pour quatre ans.

« On a des certifications de qualité qui dépassent largement ce qui se passe dans cette industrie-là au moment où on se parle. Ils ont été fort impressionnés et ils reconnaissent que ça accélère leur développement », poursuit-il.

Une entente profitable

Selon M. Timperio, les quantités produites pour Canopy Growth seront importantes. Le montant du contrat également. Sans révéler de détails, le directeur parle de « plusieurs, plusieurs millions de dollars ». « Notre usine a quand même été un investissement de 50 millions », rappelle-t-il.

Autre particularité de l'entente : elle a été signée alors que Neptune Technologies attend toujours l'autorisation de Santé Canada. « C'est assez exceptionnel », admet M. Timperio. Selon lui, le dossier de Neptune Technologies est en « revue active » par Santé Canada depuis le mois de février. Il croit pouvoir obtenir la licence nécessaire dès cet été. « En fait, la licence, ce n'est pas si on va l'obtenir, mais quand », souligne-t-il.

D'ailleurs, Neptune n'a pas attendu cette autorisation pour procéder aux modifications d'équipements nécessaires à l'intérieur de l'usine. « On a été un peu agressifs de ce côté-là et il le fallait, selon nous. »

L'usine sera prête à produire à partir du 30 juin. Canopy Growth, de son côté, attend la production quelque part en 2019, ce qui laisse amplement de temps à Neptune pour recevoir sa licence, selon M. Timperio. « C'est clair que, même dans l'entente, on a des dispositions qui confirment que Canopy va nous assister dans le développement présent et futur d'extansion de licence », assure-t-il.

Une capacité au-delà de Canopy

Pour ce projet d'extraction d'huile de cannabis, Neptune Technologies travaille au sein d'un consortium formé de l'Université de Sherbrooke pour la recherche et du Groupe Blanchard pour la production. Le consortium est une initiative de Sherbrooke Innopole.

« On est très collés avec le consortium », confirme M. Timpero. Il ajoute que cette entente avec Canopy Growth pourrait éventuellement mener à d'autres. « On a présentement une capacité qui pourrait probablement [pas seulement] fournir l'ensemble de la production canadienne, mais l'ensemble des juridictions qui ont adopté des approbations pour le cannabis. On a une très grande capacité », conclut-il.

Plus d'articles