Retour

Éric-Emmanuel Schmitt reçoit un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke

L'auteur et homme de théâtre Éric-Emmanuel Schmitt a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke, mardi.

« J’ai longtemps cru qu’on devenait écrivain, mais je dois vous avouer qu’aujourd’hui, je flaire une complication. Le serais-je devenu écrivain, si je ne l’avais pas été? » a lancé l'auteur à la foule réunie pour la cérémonie.

Je pense que cet écrivain, je ne l’ai pas fabriqué, je ne l’ai que trouvé et rejoint. Cet écrivain, il était déjà présent, patient, depuis l’enfance et mes études m’en avaient éloigné un temps, mais lui n’avait pas bougé.

Éric-Emmanuel Schmitt

Lors de son discours, Éric-Emmanuel Schmitt a parlé de sa soif intarissable d'apprendre, mais aussi de l'importance de « désapprendre » selon ses mots.

« Ayant la vocation d’écrire, j’ai dû me battre avec mes études autant que j’ai dû profiter d’elles. Deux êtres se querellaient en moi-même. La création suppose qu’on active l’hémisphère droit du cerveau, tandis que les études sollicitent davantage l’hémisphère gauche. »

Des honneurs toujours émouvants

Malgré une carrière remplie de prix et distinctions, l'hommage décerné par l'Université de Sherbrooke n'est pas moins émouvant, a ajouté celui qui montait sur scène pour présenter sa pièce Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran.

« Toute forme de reconnaissance me touche profondément, parce que vous savez, on a des nuits de doutes. On a des moments où on se demande si on est à la hauteur de son projet. »

« Quand tout à coup, les gens viennent vers vous et vous disent : "je respecte ce que vous faites, j'aime ce que vous faites, j'estime même que c'est très bon", franchement, oui, ça efface des mauvais jours et des mauvaises nuits », a déclaré l'auteur après la cérémonie.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?