Retour

Été chaud et sec : difficile pour la culture des tomates, bon pour les pommes

L'été chaud et sec a des impacts négatifs et positifs sur les cultures maraîchères en Estrie : les tomates sont dures, mais les pommes seront en quantité abondante!

« Ça dépend des sols. Chez nous, nous avons des sols variés. Les fruits et légumes, ça va assez bien, sauf pour les tomates. On a manqué d'eau donc ça fait des tomates avec des taches jaunes et l'intérieur est dur. On en a perdu beaucoup de ce côté-là », indique le copropriétaire des Jardins de pommes, Jean-Yves Quirion.

Même chose pour les pommes d'été qui sont beaucoup plus petites que supposées. « La Jerseymac, la Vista Bella, la Rosie, elles sont de petits calibres. La Paulared qu'on récolte maintenant est moyenne », dit-il.

Malgré tout, l'agriculteur soutient que la saison des pommes d'automne s'annonce extraordinaire. « Tous les producteurs de la région ont eu une floraison exceptionnelle. On n'a jamais vu ça en 35 ans! La floraison se prépare l'année d'avant. Quand l'hiver est clément comme cette année où les températures ne sont pas descendues à -35, les bourgeons n'ont pas gelé », explique M. Quirion.

Au cours des prochaines semaines, la Lobo et la McIntosh seront prêtes pour la cueillette. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine