Retour

Éviter le gaspillage alimentaire, une citrouille à la fois

Entre le plaisir de récolter des bonbons pour l'Halloween et celui de se déguiser, il devrait aussi avoir celui de « sauver des citrouilles ». C'est du moins le défi que s'est lancé la journaliste Louise Gagnon.

« Si on devait prendre une seule résolution pour notre planète, ce serait de cesser le gaspillage alimentaire. Pourquoi ne pas débuter avec les citrouilles? », demande-t-elle sur sa page Facebook « Sauvons les citrouilles, etc. ».

L'auteure du livre de recettes Sous le charme des courges et des citrouilles déplore que les citrouilles soient souvent vues comme de simples objets de décoration. Il y a pourtant plusieurs façons d'éviter de les gaspiller.

« Bien souvent, les gens ont plus qu'une citrouille. [...] Il faut commencer par acheter la bonne quantité de citrouille, soit celle qu'on pense qu'on va être en mesure de cuisiner une fois l'Halloween passée », conseille-t-elle.

Et il y a plus d'une façon de la cuisiner, ajoute Louise Gagnon. Outre les traditionnels tartes et muffins, il y a aussi le risotto. « Pas besoin de toujours cuisiner avec des épices très fortes. J'utilise la citrouille pour faire un risotto. Marier avec le fromage parmesan et le vin blanc, c'est vraiment délicieux », assure-t-elle.

Utiliser les petites citrouilles comme plats de service est aussi une idée qui sourira à nos invités, suggère Louise Gagnon. « On pense souvent que c'est toxique de les manger, mais elles sont souvent aussi délicieuses, sinon plus, que les grosses citrouilles. »

Plus d'articles

Commentaires