Retour

Exclusif - Malaise dans le milieu communautaire sur le financement de la Maison Oxygène de l'Estrie

Trois regroupements d'organismes communautaires croient que la démarche de financement de la Maison Oxygène de l'Estrie ne respecterait pas le processus de reconnaissance préalable pour obtenir du financement, ce qui s'apparenterait selon eux à un « traitement de faveur » si des sommes leur étaient versées. 

Un texte de Guylaine Charette

En avril dernier, ils ont envoyé une lettre au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barette, ainsi qu'au CIUSSS de l'Estrie-CHUS pour les interpeller sur cette situation. 

À la lumière du document obtenu par Radio-Canada Estrie en vertu de la Loi d'accès à l'information, le Regroupement des organismes communautaires de l'Estrie (ROC), le Regroupement des organismes communautaires Famille et la Table itinérance de Sherbrooke émettent des doutes sur la démarche de la Maison Oxygène, un organisme qui offre de l'hébergement aux pères en difficulté et à leurs enfants. 

S'ils reconnaisssent la valeur du travail et de la mission de l'organisme, les porte-paroles des regroupements font valoir que 13 organismes de l'Estrie, accrédités et reconnus par le ministère de la Santé et des Services sociaux, ne reçoivent toujours pas de subvention. 

« On espère que la Maison Oxygène va réussir à survivre. On comprend que la situation est difficile pour eux. C'est le cas de beaucoup d'organismes, mais on peut pas appuyer un processus qui ferait en sorte que la Maison Oxygène passerait devant des organismes dans la même situation », explique le président du ROC, Sébastien Laberge.  

La Maison Oxygène fait une lecture bien différente. Celle qui a fondé l'organisme et qui siège au conseil d'administation, Marie-Thérèse Racicot, affirme que la Maison Oxygène a suivi les règles. 

« On avait demandé de passer du ministère de la Famille vers le ministère de la Santé pour être reconnu au Programme de soutien aux organismes communautaires. Ça se fait, on a eu la confirmation que ça se faisait. », explique-t-elle. La lettre adressée au ministre en avril a surpris les administrateurs. 

Si la communication est difficile, les ponts ne sont pas coupés. La Maison Oxygène aura besoin des Regroupements d'organismes communautaires pour déposer, cette fois, une demande de subvention fédérale.

En attendant un financement récurrent, l'organisme doit trouver 20 000 dollars pour éviter une fermeture à la mi-novembre. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque