Retour

Explosion survenue en 2012 chez Neptune Technologies à Sherbrooke : pas d'accusation

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d'accusation à la suite de l'analyse de l'enquête policière concernant l'explosion qui a fait trois victimes et plusieurs blessés le 8 novembre 2012 à l'usine Neptune Technologies de Sherbrooke.

C'est après l'analyse du rapport d'enquête produit par le Service de police de Sherbrooke (SPS) que le DPCP conclut ne pas être raisonnablement convaincu d'être en mesure d'établir la culpabilité de quiconque.

Dans ce dossier, pour déterminer si un crime a été commis, deux procureurs aux poursuites criminelles et pénales ont évalué deux critères, soit la suffisance de la preuve et l'opportunité d'engager une poursuite au regard de l'appréciation de l'intérêt public. Ils ont conclu dans un rapport qu'aucune accusation criminelle ne sera déposée dans ce dossier.

La majorité des familles des victimes ont été informées de cette décision. Radio-Canada a joint plusieurs de ces familles. Elles préfèrent ne pas commenter.

Neptune Technologies était spécialisée dans la transformation d'huile de krill.

À lire aussi : Explosion mortelle : la CSST blâme Neptune Technologies

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine