Retour

Expulsion d'un enfant autiste : une mère de Lac-Brome crie à l'aide

La mère d'un jeune garçon autiste, de Lac-Brome, lance un cri du cœur. Son fils a été retiré temporairement de son école spécialisée pour avoir été agressif envers un membre du personnel. Les parents sont à bout de souffle, et ne savent plus quoi faire pour recevoir de l'aide.

Un reportage de Marie-Hélène Rousseau TwitterCourriel

Le jeune Angus, 13 ans, a reçu un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme lorsqu'il avait 3 ans. Même si Angus est un garçon adorable et affectueux, Sheila Quinn, sa mère, soutient que son état est très exigeant pour la famille.

« Il a besoin de soins constants, explique-t-elle. Cela prend quelqu'un qui a les capacités pour en prendre soin, qui est assez fort aussi. Là, il a 13 ans, mais le temps passe vite et on le voit grandir, il devient un homme. »

La semaine, le jeune Angus habite avec son père, à Sherbrooke, où se trouve l'école Le Touret, son école spécialisée.

En début de semaine, ses parents ont appris qu'il ne pouvait plus y retourner. Un intervenant a été blessé lorsque le jeune Angus s'en est pris à lui. L'école, explique Mme Quinn, ne peut pas attitrer un intervenant uniquement pour le jeune garçon.

« Ce n'était pas supportable par le système, même dans une école complètement spécialisée. Alors il a été renvoyé à la maison pour une période indéterminée », souligne-t-elle.

Un appel à l'aide dans les médias sociaux

La nouvelle a complètement bousculé Mme Quinn, qui a partagé une lettre dans les médias sociaux pour expliquer la réalité d'une famille vivant avec un enfant autiste. La lettre est adressée au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et à l'animatrice de télévision américaine, Ellen DeGeneres.

Elle mentionne dans sa lettre qu'elle songe depuis un bon moment à leur écrire, pour leur demander d'offrir des vacances à la famille, qui en a bien besoin. Mais en raison de l'expulsion de son fils, elle demande maintenant simplement qu'on lui trouve de l'aide.

Mme Quinn ne sait plus vers qui se tourner. Elle soutient que les services offerts à son fils ne correspondent pas à ses besoins.

Une goutte d'eau dans l'océan

Le budget Leitao, déposé jeudi, prévoit une enveloppe de 5 millions de dollars pour améliorer les services aux personnes autistes et à leur entourage. Mais selon Mme Quinn, c'est nettement insuffisant pour pallier les nombreux besoins de ces familles.

« J'apprécie le fait que c'est spécifiquement pour les familles [vivant avec ] l'autisme, mais 5 millions, c'est une goutte d'eau dans l'océan. »

La direction de l'école Le Touret prévoit rencontrer le père d'Angus mardi prochain, pour trouver une solution à la famille. Différents intervenants du milieu de la santé seront présents pour déterminer comment un répit peut être accordé aux parents, et comment Angus pourrait éventuellement réintégrer l'école de manière sécuritaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine