Retour

Fabriquer des oiseaux à la Maison des arts et de la culture de Brompton

La Maison des arts et de la culture de Brompton initie les jeunes à l'art visuel. Les élèves de quatrième année de l'école des Deux-Rives de Bromptonville ont ainsi fabriqué un oiseau de papier avec l'aide précieuse de l'artiste sherbrookoise Stéphanie Morissette, une activité bien appréciée par les artistes amateurs! 

Un texte d'Anik Moulin

C'est en lien avec l'une des nouvelles expositions présentées jusqu'au 13 novembre, L'inquiète forêt, que l'activité a été initiée. Celle derrière l'exposition est justement Stéphanie Morissette, une artiste visuelle établie à Sherbrooke depuis deux ans. 

Depuis une quinzaine d'années, l'artiste originaire de la Beauce a eu accès à des résidences d'artistes en Alberta, en Islande et en Finlande. Ses oeuvres ont été exposées dans plusieurs pays.

Ce qu'elle crée est unique et original. Dans sa dernière exposition, l'artiste, sensible aux questions écologiques, nous propose d'entrer dans une forêt fantastique et ténébreuse.

Toutes les oeuvres de Stéphanie Morissette ont été sculptées dans du papier noir. Un travail colossal, qui impressionne les jeunes.

Nature de l'imaginaire, qui comprend l'installation de Stéphanie Morissette, est présentée jusqu'au 13 novembre à la Maison des arts et de la culture de Brompton.

Plus d'articles