Retour

Factures gonflées et asphaltage : Sherbrooke veut récupérer de l'argent

La Ville de Sherbrooke espère récupérer de l'argent auprès de la compagnie d'asphaltage Sintra. L'entreprise s'est inscrite au programme de remboursement volontaire en raison de l'obtention de contrats publics de façon frauduleuse.

Selon la Ville, Sintra a réalisé environ 20 millions de dollars en travaux d'asphaltage à Sherbrooke au cours des 20 dernières années. 

« Nous avons la ferme intention de récupérer les sommes qui nous sont dues », a affirmé le président du comité exécutif, Serge Paquin, dans un communiqué. Même si, pour le moment, la Ville ignore le montant exact qu'elle pourrait toucher, la somme pourrait atteindre 20 %. « Dans ce genre de dossier évoqué à la Commission Charbonneau, on parlait de 20 % de surfacturation. Il y a même des cas où il a été question de 30 %. On verra selon la documentation qu'on aura. »

Entré en vigueur le 2 novembre 2015, le programme a été créé en vertu de la loi visant principalement la récupération des sommes payées injustement à la suite de fraudes ou de manoeuvres dolosives dans le cadre de contrats publics. Il remonte jusqu'à 1996.

Lorsqu'on lui a demandé comment les sommes récupérées seraient dépensées, Serge Paquin a souligné que « les projets ne manquaient pas à la Ville de Sherbrooke ». Par contre, il serait surprenant qu'une baisse de taxes municipales en découle. « Ça va peut-être nous permettre de ne pas trop les augmenter. Il y aura une augmentation de taxes, mais on travaille fort pour en limiter le pourcentage. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards