Stéphane Fallu attaque de nouveau les planches en solo. L'humoriste présente son 2e spectacle, Bon deuxième, une création réalisée en collaboration, entre autres, avec le duo d'humoristes Dominic Sillon et Martin Cloutier, qui ont planché respectivement sur les textes et la mise en scène. 

Avant de se lancer en humour, Stéphane Fallu avait une tout autre vie. Pendant une dizaine d'années, il a travaillé comme infirmier dans l'unité des polytraumatisés. Il admet qu'il faisait des spectacles à l'occasion, sans jamais se prendre au sérieux. Un jour, il a toutefois décidé d'en faire une carrière.

L'humoriste a finalement eu la piqûre de l'écriture et de la scène, et cela fait maintenant près de 20 ans qu'il évolue dans le milieu de l'humour.

Le bon gars

Stéphane Fallu, c'est le bon gars. Celui qui peut jouer le garçon un peu naïf, ingénu même, mais qui, à 47 ans, devient plus mature. Pour lui, c'est un métier bien exigeant, qui demande beaucoup de temps et qui offre très peu de répit.

Par ailleurs, la première position n'est pas un gage de réussite pour lui, d'où le titre de son spectacle.

L'humoriste doit s'arrêter plusieurs fois dans notre région. Il sera notamment au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke le mercredi 17 février, à la Maison des arts de Drummondville le 3 mars, et au théâtre des Tournesols de Cowansville le 19 mars.

Plus d'articles