Des familles souhaitant accueillir temporairement des enfants dans leur milieu sont invitées à s'inscrire à l'une des cinq rencontres d'information qui auront lieu un peu partout en Estrie au cours des prochaines semaines.

Ces enfants, âgés de moins de 18 ans, sont hébergés dans ces familles quelque temps avant de retourner avec leur famille biologique. « La période de temps est de moins de six mois. Ça peut être plus long, mais ce n'est pas en vue de pouvoir adopter ces enfants », explique la chef de service au programme jeunesse au CIUSSS de l'Estrie, Saunia Caron.

Pour l'instant, il n'y a pas d'objectif de familles recherchées. « On veut surtout regarnir nos listes de familles d'accueil. Actuellement, on a beaucoup de difficultés à pourvoir aux besoins », soutient M. Caron.

Cette dernière s'explique mal pourquoi les listes de familles prêtes à accueillir des enfants sont si dégarnies. « Peut-être parce que nous n'avons pas fait de promotion dans la dernière année. Il faudrait que je vérifie combien d'enfants ont été placés l'an dernier, mais ça se peut qu'il y ait eu un impact à ce niveau-là. »

« Une expérience enrichissante »

Pour Mme Caron, l'expérience est formatrice. « Être une famille d'accueil c'est, pour nous, une expérience enrichissante. C'est d'accepter d'accompagner de prendre un enfant là où il est rendu, de répondre à ses besoins avant qu'il ne retourne dans son milieu. »

Pour être une famille d'accueil, il y a des étapes à parcourir. « Il y a un questionnaire à remplir et des critères doivent être respectés comme être majeur, être citoyen canadien, ne pas avoir d'antécédents judiciaires. Il y a aussi des critères en lien avec l'environnement physique. Une fois que les gens répondent à ces critères, nous les dirigeons vers les soirées d'information où on mise sur les capacités et les compétences de ces gens », explique Saunia Caron.

La première séance d'information aura lieu le 24 avril à Magog. Le lendemain, ce sera au tour de Granby. À Lac-Mégantic, ce sera le 26 avril puis le 1er mai à Sherbrooke. Finalement, le 2 mai, une séance sera offerte à Asbestos.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine