Retour

Faut-il réglementer l'âge des roulottes des campeurs saisonniers ?

Quel âge devrait avoir la roulotte d'un nouveau campeur saisonnier? Plusieurs d'entre eux se sont plaints auprès de Camping-Québec parce que des propriétaires leur refusaient l'accès à un terrain saisonnier à cause de l'âge de leur roulotte. L'association a statué, jeudi dernier, qu'elle n'interviendrait pas dans le dossier.

La propriétaire du camping Domaine Joly-Mont à Sherbrooke, Marie-Ève Joly a décidé de limiter à 15 ans l'âge limite des roulettes des nouveaux résidents.

« Il y a toujours une question de logique, mais quand la roulotte arrive, on la regarde, on l'inspecte. Je peux quand même dépasser un peu la limite, mais c'est vraiment une question d'esthétique », souligne cette propriétaire d'un camping de 120 terrains.

Selon elle, cette politique permet aussi de fidéliser les campeurs. Certains sont des clients depuis plus de quarante ans.

« C'est certain qu'il y aurait un problème monétaire [si je devais déménager] », souligne Lise Rivest, campeuse saisonnière.

Cette pratique ne fait pas l'affaire de tous, car elle rend difficile le déménagement d'une roulotte vers un autre terrain saisonnier.

D'ailleurs, Camping-Québec a été obligé de se pencher sur la question après avoir reçu de nombreuses plaintes. En bout de ligne, la direction n'a pas souhaité trancher la question.

« C'est une pratique assez répandue dans l'industrie, mais dans les cas de l'âge des roulottes, nous n'avons pas de directive qui émane de l'association. Ces politiques sont relatives à chaque terrain de camping », insiste le président-directeur général de Camping Québec, Simon Tessier.

L'association tente plutôt d'orienter les campeurs vers des campings qui répondent à leurs besoins.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine